10 ans pour transformer le centre ville

 

Le volet habitat du PUG a pour objectif de :

> Diversifier et restructurer l’offre
de logement en centre-ancien

> Aider les propriétaires à travers la mise en place
d’une opération programmée de l’amélioration de l’habitat

Diagnostic Habitat

 

Diagnostic

 Un centre-ville qui cumule de nombreuses fragilités, un cadre de vie qui se dégrade.

Le centre ancien en quelques chiffres

  • 4 059 habitants en 2012, soit 11% de la population dracénoise
  • un centre ancien particulièrement paupérisé : 2e centre ancien le plus pauvre du Var en termes de revenus des ménages, le 7e en PACA
  • un taux de chômage de 27% (contre 15% sur l’ensemble de la commune)
  • 60% de personnes seules ;
  • 69% de T1-T2, seulement 15% de T4 et plus (contre 50% pour la commune) ;
  • 76% de ménages locataires dans le parc privé, 22% de propriétaires occupants

 

Plan d'actions

Sortir du cercle vicieux :
un plan d’actions pour l’habitat intégré au Projet Urbain Global

  • Ré-investir le centre-ville par la mise en oeuvre d’une politique globale d’amélioration de l’habitat.
  • Traiter les immeubles les plus dégradés
  • Diversifier l’offre de logements sur le centre-ville et redonner envie aux Dracénois actuels et futurs d’habiter le centre-ville.

 

 Un patrimoine bâti à préserver et à valoriser.

 

 

 L’habitat dégradé : une priorité

 

Pour ce faire, un outil identifié :
une opération programmée d’amélioration de l’habitat
et de renouvellement urbain (OPAH RU)

Une OPAH-RU est une opération incitative qui s'adresse aux propriétaires d’un périmètre précis en vue de réaliser des travaux de réhabilitation qualitatifs, pour produire des logements confortables, sains mais aussi économes en énergie.

Elle associe l’Agence Nationale de l’Habitat (l’État), la commune de Draguignan et la Communauté d’Agglomération Dracénoise qui s’engagent, dans le cadre d’une convention, à mobiliser des moyens au service des objectifs de l’OPAH en appui du projet urbain global.

Préalablement, une étude sera réalisée par un cabinet spécialisé permettant de déterminer :

  • les objectifs quantitatifs correspondant au nombre de logements à réhabiliter en fonction du statut d’occupation (propriétaires occupants/propriétaires occupants)
  • le type d’opérations de réhabilitation susceptibles d’être menées par les propriétaires et les investisseurs privés
  • les enveloppes budgétaires à mobiliser pour la réalisation des objectifs.

Cette étude doit permettre le lancement d’une OPAH RU à la fin du 1er semestre 2017, sous réserve de la validation par l’État et les différents partenaires des engagements financiers à prévoir.